---------- 171227  --------5--

CONSPIRATION d' ASSASSINAT
et d' EMPILEMENT
de CRIMES de FORFAITURES

---------- - ----------

RÉCIT / DÉVELOPPEMENT

a ) -- CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE

---------- - ----------

RAPPEL du SOMMAIRE

---  PAGE  INDEX  ( Haut de page )     Accès direct

---  INTRODUCTION / SCHÉMA de l' AFFAIRE     Accès direct

---  DESCRIPTION  RÉSUMÉE  de  l' AFFAIRE     Accès direct

---  RÉCIT / DÉVELOPPEMENT     Accès direct :  
          
a  )  -  CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE
          
b  )  -  JE me DÉPLACE  RAPIDEMENT à BORDEAUX
          c  )  -  DESCRIPTION  DÉTAILLÉE du DRAME
         
 
d  ) 
 -  Le MAQUILLAGE des PREUVES  MATÉRIELLES ,
                                                  l' OCCULTATION des ÉLÉMENTS  DIVERS ,
                                                                                   et l' ÉTOUFFEMENT de l' AFFAIRE
.

---  Commentaires des pièces jointes , en bleu-vert .

---  TENTATIVES de l' ESTABLISHMENT     Accès direct
     
 pour faire taire les dénonciations de cette CABALE d' assassinat et de
      ses maquillages

---  LISTE des DÉPUTÉS ou MINISTRES      Accès direct
      qui ont fait ou qui font silence sur cette affaire

---  LISTE des ORGANES de PRESSE CONTACTÉS     Accès direct

---  La BIDON COUR EUROPÉENNE des BIDONS DROITS de l' HOMME   Accès direct

---  CONCLUSIONS     Accès direct

---  PSEUDO- RÉPUBLIQUE et DÉMOCRATIE de THÉÂTRE   Accès direct

---  Liens vers d' autres affaires présentant des similitudes     Accès direct

---------- - ----------

RÉCIT / DÉVELOPPEMENT

a ) -- CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE

La mère de Karine , F.D. , ma sœur cadette , 47 ans au moment du début de cette affaire en octobre 1994 , domiciliée à Vichy depuis qu' elle a commencé à travailler en 1969 , en tant que représentante pour un laboratoire pharmaceutique du secteur , vit seule avec sa fille unique , dans une maison individuelle qu' elle a achetée subitement en 1986 .
Qu' elle a achetée , curieusement peu après le décès de notre mère , la grand-mère de Karine ... ...
Ce n' est que depuis septembre 1993 , que Karine s' est éloignée momentanément de sa mère , pour achever ses études à Bordeaux
*, tout en revenant prestement à Vichy au moindre week-end prolongé .
( * Je m' étais efforcé longuement à dissuader Karine de choisir Bordeaux pour ses études, mais malheureusement sans succès .   Aussi étonnant que ça puisse paraître , je pressentais le drame dont elle allait être victime . )
Bien que pour ma part  je sois orienté naturellement , à avoir des liens de bonne qualité avec les divers membres de ma famille ,  je n' ai jamais pu avoir beaucoup de contacts avec F.D. , depuis que  j' ai quitté normalement en 1963 la maison de nos parents , à Annonay dans le nord Ardèche , située à environ 200 kms de Vichy .   Je n' ai par exemple  jamais su qui était le père de sa fille , ni pour quelle entreprise elle travaille depuis maintenant 25 ans en cette année 1994 .   Et  je ne connais pas de personne avec qui F.D. soit très ouverte ou communicative .

Je rencontre malgré tout Karine et sa mère , lorsqu' elles viennent pour les week-ends prolongés et pendant les vacances d' été , à Annonay petite cité de nos racines , à la vieille maison de notre père .

Celle-ci , construite en des temps reculés par  je ne sais plus lequel de nos ancêtres , est située sur une colline exposée au midi et arborée de sapins , dans un secteur calme et agréable tout à la fois aux abords de la ville et à peu de distance de son centre , tout en étant isolée de l' agglomération par le relief , entourée de diverses autres propriétés également en terrasses et séparées les unes des autres par de hauts murs anciens de pierres  liées d' un mortier à la chaux .
Une source relativement abondante en toutes saisons , alimente par gravité depuis le haut du terrain , plusieurs vieux bassins reliés en série , et construits à des fins d' irrigation en des temps anciens , où des cultures maraîchères existaient sur ces parcelles .
À notre époque , une végétation abondante d' arbres divers , forme en ce lieu une quasi-toiture végétale .
Malgré ça , de la terrasse entourant la maison , la vue se perd au loin vers le sud dans le moutonnement bleu des lignes de crêtes des Cévennes .

Sur la limite sud de la petite propriété de mon père , en contrebas de la maison , passe la ligne de chemin de fer à voie unique reliant la Vallée du Rhône à St-Étienne , via Annonay .
En fait les rails en ont été enlevés dans la première moitié des années 1990 , à la fin de l'.exploitation de la ligne .   Malheureusement , car cette voie ferrée et son petit trafic , donnait un attrait supplémentaire à ce secteur .

À une cinquantaine de mètres de là , cette voie plongeait dans un tunnel , qui lui-même débouchait sur la gare d' Annonay .
En 1944 , l' un des maquis des proches environs de la ville , avait détourné un train remontant la Vallée du Rhône .   Un train , comportant 3 locomotives , des wagons de matériels divers , et aussi un wagon de 75 déportés politiques , ainsi qu' un wagon pour l' escorte militaire d' une quinzaine d' hommes .
À partir d' une petite gare , et malgré la présence en stationnement d' un train blindé chargé de troupes nazies , le corps franc auteur de cette action , avait aiguillé le train objet de ce détournement , sur la ligne tortueuse serpentant à flanc de montagne vers Annonay et St Étienne , l' avait immobilisé en gare d'.Annonay , nettoyé de son escorte , maîtrisé le train , et libéré les déportés .

( Quelques articles et photos souvenirs de presse en bas de cette page , se rapportant à cet alinéa . )
  
Tout ça pour dire que Karine aimait beaucoup cet endroit , c' est à dire la maison de son grand-père et son environnement .   C' est la raison pour laquelle elle y venait souvent .
Et c' est pour ça aussi -
étant moi-même domicilié à seulement quelques kilomètres de là - que je la voyais fréquemment et que
  je la connaissais donc assez bien .
Je sais donc que ma nièce était parfaitement équilibrée , en aucun cas dépressive , et bien sur encore moins suicidaire .   Elle avait au contraire les 2 pieds qui touchaient bien par terre .

C' est pourquoi , en apprenant au téléphone ce vendredi 28 octobre 94 vers midi , qu' elle vient de se ".suicider.", qui plus est d' une manière aussi délirante qu' en se jetant du haut d'.un immeuble , et connaissant par ailleurs depuis longtemps les réalités de cette fameuse ".république.",  je me doute déjà de ce à quoi  il faut s' attendre .
Et c' est aussi en partie pour ces raisons , que la cabale des diverses autorités de Bordeaux , visant à transformer cet assassinat sauvage en " suicide ", se transformera en fait  ...  en fiasco .


            

---------- - ----------

--------------------

Articles et photos de presse , parus à diverses époques ,
dans l' hebdomadaire d' informations "Le Réveil du Vivarais".

 

Quelques hommes , d' un corps franc positionné dans les environs d' Annonay , en 1944 ,
et équipé d' un canon antiaérien pris aux troupes nazies .

 

Un article sur le détournement d' un train de déportés sur Annonay ,
à partir d' une gare de la Vallée du Rhône .

 

Défilé du maquis des environs d' Annonay , dans le centre ville .

 

Ci-dessous ,
deux canons pris aux troupes nazies le 23 août 1944 , par le maquis d' Annonay .
(  Schéma de l' épisode d' où provenaient probablement ces canons :
Le 15 août 44 , les troupes débarquées en Normandie se trouvent à peu près à mi-distance entre la Manche et Paris .
Ce jour-là une armée américaine et une armée coloniale française débarquent sur les côtes de Provence ,
puis au cours des jours suivants , s' emparent rapidement des principales villes du littoral ,
et commencent à s' engager dans l' intérieur du pays .
Le 18 août , Berlin ordonne à ses troupes stationnées dans le sud de la France ,
de se replier méthodiquement sur des positions où elles ne risqueront pas d' êtres coupées de leurs arrières .
Au Puy-en-Velay dans la Haute-Loire , la garnison nazie rassemble les armes et matériels de ses divers casernements ,
en vue de se replier sur St Etienne , et forme un convoi comportant environ 850 hommes .
Plusieurs groupements de partisans des secteurs voisins , informés , se portent à la rencontre de ce convoi ,
l' attaquent dès la sortie du Puy et encore à d' autres endoits , sans réussir à prendre l' avantage ,
puis ensuite définissent le point le plus propice à une embuscade , et le 20 août , en sabotant un pont ,
bloquent sur un tronçon de route près de la localité d' Estivareilles-42 ,
le convoi nazi qu' ils mitraillent de leur feu à distance de tir efficace .
Le 22 août , après plusieurs jours d' attaques multiples menées par les partisans et de combats à l' issue incertaine ,
les soldats nazis , par l' intermédiare de leur chef , négocient leur peau contre leur cargaison d' armes ,
et malgré leurs craintes justifiées que leur inspire cette alternative , se rendent aux partisans .
Une très importante quantité d' armes de diverses natures avec leurs munitions , des matériels divers ,
une centaine de véhicules et une centaine de chevaux , tombent dans l' escarcelle des maquis .
De quoi équiper et armer plus de 7 mille partisans .  Fructueuse opération .
Les armes et les matériels récupérés seront ensuite partagés entre les unités de partisans ,
de la Loire de la Haute-Loire et du Nord-Ardèche , ayant réalisé cette action de guerre .
http://museedelaresistanceenligne.org/media6640-Reddition-dune-colonne-allemande-aux-FFI-A  )


Autre article du journal sur le même sujet :
http://www.reveil-vivarais.fr/Grand-Angle/Ardeche-les-carrossiers-au-coeur-de-la-resistance-100363

Sur le même sujet , un autre article du journal publié en juin 2014 :
" Dès l' aube du 6 juin 1944 , au matin du Débarquement ,
les maquis des environs d' Annonay prennent le controle de la ville .
Les mêmes actions se passent aussi dans d' autres villes de l' Ardèche ."

http://www.reveil-vivarais.fr/index.php/Infos-du-jour/6-juin-1944-Resistants-acteurs-de-la-Liberation-102187

Note :  Bizarrement , depuis le début de l' année 2015 , le journal publie son édition numérique par l' intermédiaire d' un " réseau social ", en l' occurrence du nom de " Fessebouc ", ( traduction phonétique littérale de l' inegliche vers l' ardéchois ) , et en même temps ses anciennes éditions numériques ne sont plus accessibles ... ... ...   Re ... ... ...

 

Quelques hommes d' un autre maquis positionné à peu de distance d' Annonay ,
la  7 - 121e compagnie FTP de l' Ardèche .

 

Dans l' Ardèche , la Haute-Loire , la Lozère , et les autres départements du Massif Central ,
les effectifs des maquis s' accroissaient sans cesse .
Les combattants de la région , issus essentiellement du peuple ouvrier ,
recevaient l' apport de combattants venus de divers horizons :
-- des volontaires d' autres régions de France ,
-- des républicains espagnols vétérans de la guerre d' Espagne ,
-- des vétérans des Brigades Internationales ,
-- des allemands anti-nazis réfugiés en France dans les années 30 , (1)
-- des soldats originaires des pays de l' Est et des mongols , déserteurs de l' armée nazie .
(1)
  Note .    Un épisode quasiment inconnu : I
Il y avait , un peu plus au sud de la région , un maquis offensif important qui compta  jusqu' à 2 mille hommes ,
constitué essentiellement d'.allemands antinazis , qui pour beaucoup d' entre eux venaient
de faire la guerre d' Espagne dans les Brigades Internationales - (donc bien entraînés et efficaces) - et commandés
par un ancien député allemand progressiste Otto Kühne .
Ce maquis très mobile se déplaçait fréquemment ,
entre le sud de l' Ardèche , le sud de la Drôme , le Nord du Vaucluse , le Gard , et la Lozère .

--------------------

  

Après avoir participé à la libération du Gard et être entré dans Nîmes le 24 août 44 ,
défilé d' un maquis constitué d' allemands antinazis :  
la 104e compagnie du 5e bataillon FTP / MOI  ( Francs Tireurs Partisans / Main d' Oeuvre Immigrée )

En page annexe :  Maquis d' allemands antinazis dans les Cévennes

--------------------

Une stèle , dans le secteur du mémorial des maquis d' Auvergne au Mont Mouchet ,
en commémoration d' un Corps Franc de 140 hommes de Haute-Loire .

Transcription en clair des textes de la stèle :
" Corps Franc des Truands "
" Aux légendaires truands tombés glorieusement aux combats
des 4 routes de Pinols et du Mont Mouchet 10 -11 juin 1944 "

Note :   L' appellation "Truands" provient du fait que ce Corps Franc ,
était dans une première période spécialisé ,
dans les sabotages nombreux et importants ,
dans les enlèvements de matériels lui permettant de s' équiper ,
dans les coups fumants de diverses natures contre les nazis et les vichystes .

Un ouvrage publié en 2010 , retrace l' épopée de ce Corps Franc :
" Le Corps Franc des Truands -- 1942 / 1944 "
Éditions du Roure -- 43000 Polignac

--------------------

D' après l' Histoire , fabriquée sur mesure après la guerre par le Godillot sur échasses ,
le Massif Central , dont les Cévennes parallèles à la Vallée du Rhône ,
auraient été libérées par les armées débarquées le 15 août 1944 sur les plages de Méditerranée ...
En réalité , les nombreux maquis de la région avaient libéré bon nombre de secteurs ,
avant l' arrivée d' aucun militaire français anglais ou américain ...
Depuis déjà pas mal de temps , les convois de l' armée nazie ,
ne se risquaient plus sur les petites routes étroites sinueuses et encaissées ,
qui constituaient de véritables coupe-gorges pour une armée régulière ,
et au contraire un terrain d' embuscades idéal pour la guérilla ...

( Privas , chef-lieu de l' Ardèche )

--------------------

Fin août 1944 , dans le secteur d' Aubenas , au sud de l' Ardèche ,
3 800 soldats des troupes nazies se sont résolus pour sauver leur peau à se rendre aux partisans ,
alternative qu' ils redoutaient pourtant par dessus tout ,
du fait qu' eux mêmes tuaient systématiquement et immédiatement ,
les combattants des maquis capturés encore plus ou moins vivants ,
et souvent avec la plus extrême barbarie ...
Et c' est ce qu' ils faisaient encore dans les heures qui ont précédé leur reddition dans cette bataille !!! ...
http://www.memoire-ardeche.com/libre_acces/coiron_chaix.pdf

--------------------

" Ceux qui oublient leur passé se condamnent à le revivre "    André Malraux

---------- - ----------

Un auteur de la région , Anne Boudon , a publié en 2001 , un ouvrage volumineux , documenté , et précis , rappelant comment s' était constitué ce maquis d' Annonay , petite ville qui à l' époque comptait seulement 16 000 habitants .
Cet ouvrage retrace également les actions de ce maquis , et ses attaques directes contre les troupes nazies .
Maquis qui en 1944 était fortement structuré , équipé , armé ,
et comprenait  2 000 hommes cantonnés sur les hauteurs proches de la ville ,
soit à une dizaine de kms à vol d'.oiseau .
                                                                                                                               Agrandir
Cet ouvrage , " bizarrement " *,
comme bien d' autres ouvrages traitant des mêmes types d' événements , s' étant passés en d'.autres régions à la même époque , a disparu rapidement des rayons des librairies et autres distributeurs , et  j' ai pu savoir qu' il ne sera pas réédité , malgré une forte demande du public de la région  ...
Il existe toutefois encore , dans quelques bibliothèques .
Selon l' éditeur : " La seule possibilité est de le consulter dans les bibliothèques où il est présent à savoir, Annonay, Vanosc, Privas, et Bibliothèque Nationale à Paris,  (+ probablement d'autres bibliothèques locales ) ."

* Malgré le peu d' écrits existant pour en témoigner , il y avait en réalité de nombreux maquis offensifs dans diverses régions , partout où la topographie du terrain était favorable à leurs développements .
De suite après s' être emparé du pouvoir , fin août 1944 - date marquante pour lui après plus d' une trentaine d' années d' arrivisme forcené - le Caudillo s' est employé à démanteler tous les maquis , et à effacer de la mémoire collective  jusqu' à leurs existences .
On se souvient qu' il n' avait pu contenir sa rage , lorsqu' arrivant à Paris au lendemain de la capitulation de la garnison allemande , acculée par l' insurrection populaire , il avait lu sur cet Acte historique , la signature de Rol-Tanguy le chef des FFI d' Île de france , apposée à coté de celle du général  Leclerc ...

Le Caudillo s' est attaché à ne conserver comme icône , que le souvenir des quelques maquis qui ont été anéantis par l'.occupant , comme par exemple celui du Vercors .
On sait que les manœuvres très troubles ( étaient-elles intentionnelles ? ...) , des politiciens de Londres et d'Alger , en juin / juillet 1944 , ayant consisté dans un premier temps à inciter ce maquis à passer à l'.action , puis dans un 2e temps à le priver des armes indispensables promises , avaient provoqué en fin de compte l'.anéantissement
de ce maquis ...

Les nombreux maquis offensifs , qui eux harcelaient depuis plus longtemps l'.occupant , tuaient en nombres ses soldats , s'.équipaient sur son dos et à son détriment en armes et matériels en tous genres , ont été aussitôt après la Libération , recouverts par la nuit opaque de l'.obscurantisme politicard ...
Le Caudillo , n'.aimait évidemment pas la guerre du peuple aux structures organisationnelles et au style plus ou moins flibustiers , ainsi que le contre-pouvoir qui pouvait en découler ...

De même , l' affaire trouble de l' arrestation de tous les chefs de la Résistance en  juin 1943 , lors de la fameuse réunion de Caluire , n' a  jamais été éclaircie .   Bien que la thèse la plus largement admise soit celle de la dénonciation , son auteur n' aurait  jamais été identifié ...
À ce dernier propos , il est intéressant de noter que dans ce type de débat , les " historiens distingués " s'.abstiennent tous soigneusement , de poser la traditionnelle question , et qui vient pourtant naturellement à l' esprit de tout un chacun :  " à qui profitait le crime de cette dénonciation ? " ... ...

En mai 1945 - comme  je l' évoque aussi en haut de la page  " index " de ce site - la plus grande partie de la population arabe , de tous âges , de SÉTIF , a été l' objet d' une tuerie systématique par l' État colonial , et dans des conditions de la barbarie la plus extrême
Cette tuerie , qui a duré 3 semaines et fait plusieurs dizaines de milliers de morts , exclusivement algériens - donc en fait un véritable génocide - avait pour objectif  reconnu de terroriser la population arabe , afin de la dissuader pour longtemps de revendiquer politiquement l' indépendance ou même seulement
l'.autonomie .    ( Rappel : il n' y avait pas de mouvement indépendantiste armé à cette époque en Algérie . )
Un massacre d' une telle ampleur et qui s' est poursuivi sur une aussi longue durée de temps , a forcément été commandité du haut de l' État , donc par le Caudillo lui-même .   ( Et avec la complicité passive et silencieuse des partis d' " opposition ". )
Et c' est probablement à titre de monnaie d' échange , pour acheter le silence sur
ce génocide de 1945 au nouveau pouvoir algérien , que le Caudillo en 1962 , lui a  jeté en pâture les harkis , après s' en être copieusement servi pour ses basses besognes .   ( Et là non plus ,  je n' ai  jamais entendu aucun historien poser la question du ".pourquoi.", à propos de ce choix de l'.État colonial , d' empêcher physiquement les harkis d' embarquer pour la métropole , alors que celle-ci à cette époque manquait fortement de main d' œuvre ...  C' est d' ailleurs à peu près à cette même époque , que l' État a pris des mesures officielles pour faire venir en grande quantité , une main d'œuvre étrangère , notamment du Portugal et d' Afrique du Nord ...  Alors ? ... )

Les commentateurs " accrédités " d' Histoire prennent aussi plaisir à oublier , que le grand Caudillo , sitôt après avoir quitté le pouvoir en 1969 , dépité de se sentir rejeté de toutes parts , s' est rendu en Espagne , très exactement à St-Jacques-de-Compostelle , pour y rencontrer son " demi-frère ", le petit Caudillo Franco , lui serrer la main , et se congratuler mutuellement !
Rien que de très normal en somme ...

Ces quelques remarques , ont pour objet de rappeler la véritable personnalité du  " Messie " fondateur de ce Régime , et donc forcément la véritable nature du dit Régime lui-même .

C' est toujours cette même " république " ploutocratique , c' est à dire un Système méthodiquement truqué en tous domaines pour être l' instrument de la caste dominante , qui perdure encore aujourd' hui .
C' est dans cette même logique , que tous les rouages et partis politiques de ce Système , liés entre eux , maquillent et étouffent les assassinats de droit commun , dès lors que l' un de leur rouage
ou l' une de leur personnalité y est gravement en cause ...

D' où cet aparté sur cette période des années 40 ,
en marge en quelque sorte ,
de la description de la cabale d' organisation de l' assassinat de ma nièce Karine Décombe ,
de la description des maquillages matériels des preuves , et
de la description de l' étouffement généralisé de l' affaire .

Autre exemple révélateur du véritable profil de cette fausse république et de sa démocratie de théâtre :
L' interdiction d' antenne des chansons dites " engagées ", dont celles de Jean Ferrat  ...
L' une de ces interdictions ou quasi interdictions d' antenne ,
la plus stupéfiante de toutes ,
concerne la chanson " Nuit et Brouillard ",
stigmatisant la déportation vers les camps de travail et d'.extermination ...
Et ceci depuis la parution de ce disque en 1963 ,  jusqu' à encore aujourd' hui , de fait ...
Quel est donc l' objectif de la caste dominante , à avoir décrété un ostracisme sur cette chanson  ?? ...
Cette œuvre ne devrait-elle pas au contraire , être promue par les médias  ...  si  ...  ce régime n' était pas un système maffieux d' oppression , à peine camouflé  ???  ... ... ...

---------- - ----------

Et le site très intéressant concernant ,
Georges Barbary
,
sur ses mémoires de guerre ,
et les combats des maquis également du nord Ardèche ,
cantonnés pour ceux-ci un peu au sud d'Annonay , dans le secteur de Tournon :

http://www.barbary.fr

Note :  
Depuis le début du mois de mai 2011, ce site volumineux et passionnant , ne s' ouvre plus ...
De plus sa page d' accueil , archivée en cache dans les moteurs de recherches , a cessé de répondre , à partir de la même date ...
Pourtant cet archivage reste normalement accessible encore longtemps après la déconnexion d' un site ... sauf ... s
i l' auteur demande la suppression de cet archivage auprès de chaque moteur de recherches ...
Par ailleurs , j' ai signalé aussitôt par courriel , le problème de la non accessibilité du site , à son auteur .
Auteur avec lequel j' avais échangé quelques mois auparavant encore , des propos amicaux sur le sujet de son site .
Hors , je n' ai reçu ou vu à mon alerte , ni réponse ni réaction ...
Curieux ... Bizarre ... Étrange ...
Encore un témoignage , sur les combats pendant l' Occupation , des maquis les plus offensifs , qui disparaît ...

L' oligarchie maffieuse - équivalent ni plus ni moins que de la noblesse du temps des rois - qui tient cette fausse république , qu'.elle s'.est fabriquée sur mesures , ( sa pseudo-république ) ,
a-t-elle là encore , envoyé ses effaceurs , mettre un coup de balai , avec l' un de ses classiques moyens ,
aux écrits de mémoire de ce site ??? ... ... ...
Tout donne à le penser ! ... ... ...

Page d' accueil du site de Georges Barbary , telle qu' elle se présentait avant de devenir inaccessible :

    Agrandir

---------- - ----------

 

 

 

 

---------- - ----------

Retour haut de page :  Rappel du sommaire

---------- - ----------